Oui, la maison en bois résiste au feu !

 

La maison bois a parfois mauvaise presse. On l’imagine facilement chère, humide ou difficile à entretenir.  Or, il n’en est rien et nous avons déjà abordé une partie du sujet ici. Mais il existe une croyance encore plus vivace que le tryptique précédent : la maison bois  ne résisterait pas à l’épreuve du feu. C’est faux. Voici pourquoi, en espérant que cette idée va enfin faire… long feu.

Pour comprendre le comportement du bois face au feu, il faut d’abord distinguer deux notions : sa réaction au feu et sa résistance.

La réaction au feu est  la manière dont un matériau (béton, bois, papier,…) va se comporter comme combustible.

Lorsqu’on parle de réaction au feu, le bois, sans traitement ignifuge, est évidemment considéré comme combustible et se trouve en catégorie D dans la classification européenne allant de A à F. A contrario, pierre, brique ou ciment sont considérés comme incombustible.

Mais si l’on parle de résistance, ce n’est plus la même chanson.

La résistance représente le temps pendant lequel les éléments de construction continuent à remplir leur fonction malgré l’action du feu.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bois est très résistant.

En cas d’incendie, de par sa faible conductivité thermique, le bois transmet 12 fois moins vite la chaleur que le béton, 250 fois moins vite que l’acier et 1 500 moins vite que l’aluminium. Le cœur des éléments en bois est protégé de l’incendie plus longtemps, ainsi que leurs assemblages métalliques. Lors de la combustion, vous l’avez déjà vu, il se forme en surface des éléments en bois une couche carbonisée qui, étant huit fois plus isolante que le bois lui-même, freine la combustion. Le bois se consume donc lentement et ne se déforme pas. Les ossatures et poteaux-poutres en bois conservent plus longtemps que les autres types de structure leurs capacités mécaniques.

Et puis, le bois agit agit comme une alarme : quand il est prêt à rompre, il craque. A ce moment-là, on sait donc qu’il vaut mieux se trouver dehors…

Toutes ces raisons font d’ailleurs que les pompiers sont autorisés à intervenir plus longtemps sous une charpente bois qu’une structure en béton ou acier.

Si ce n’est pas un gage de résistance ça…

 

Envie d’une maison à ossature bois dans le Finistère ? Contacter Expression Architecture, le spécialiste de la maison d’architecte.

Maison bois et zinc par Expression Architecture
Maison bois et zinc par Expression Architecture

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Benoit Geneste dit :

    il n’y a qu’à demander aux pompiers, posez leur donc la question, préfèrent ils un incendie dans une maison bois ou une de ces horribles de type méditerranéennes en parpaing et béton ???
    Les mêmes idées sur la résistance au feu d’une maison en paille se propagent à hue et à dia, or nous sommes sur la même résistance au feu que le bois.

    Nif naf nouf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s