Le dico de la construction

dico

Retrouvez ici les abréviations et les termes utilisés dans le domaine de la construction. Ce lexique sera régulièrement mis à jour et enrichi.

A

ADO : Assurance dommage ouvrage. L’assurance dommages-ouvrage garantit le remboursement et la réparation des dommages qui se produisent après la réception des travaux (fin officielle du chantier), sans attendre une décision de justice. Cette assurance doit être souscrite avant l’ouverture du chantier par le maître d’ouvrage.

ALUR : Loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové. Elle a pour objectif de réduire le coût du logement pour les locataires et de développer l’offre de logements locatifs.

B

BBC : Bâtiment à Basse Consommation. Norme dédiée aux bâtiments économes en énergie.

Bbio : Indice de la nouvelle loi RT 2012, il permet de caractériser l’impact de la conception bioclimatique sur la performance énergétique du bâti. Cette exigence fixe une limite du besoin cumulé en énergie pour les composantes dépendant de la conception du bâti : chauffage, refroidissement et éclairage artificiel. Elle impose ainsi une optimisation du bâti indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre. Le Bbio max est modulé en fonction de la typologie du bâtiment, de sa localisation géographique et de son altitude. Pour les maisons individuelles ou accolées, une modulation permet en outre de tenir compte de la surface, afin de ne pas pénaliser les petites constructions.

C

Cadastre Les documents cadastraux sont des documents administratifs permettant d’identifier les propriétés de chaque commune. Ils peuvent être consultés en mairie.

CCTP : Cahier des clauses techniques particulières. Ce document contractuel rassemble les clauses techniques d’un marché public.

CDT : Conducteur de Travaux. Responsable du contrôle et de la coordination des différents intervenants sur le chantier.

CEP : L’indice «Cep», propre au bâtiment, caractérise sa consommation d’énergie primaire. La RT 2012 pose une exigence de consommation conventionnelle maximale d’énergie primaire du bâti : l’indice «Cep» du bâtiment considéré doit être inférieur à une valeur maximale «Cep max».

COS
: Le coefficient d’occupation des sols ou COS détermine la quantité de construction admise sur une propriété foncière en fonction de sa superficie. Il est contrôlé notamment lors de l’instruction du permis de construire.

CVC : Abréviation pour désigner les lots Chauffage-Ventilation-Climatisation

D

DAACT : La Déclaration Attestant d’Achèvement et la Conformité des Travaux est un document qui permet de signaler à l’administration l’achèvement des travaux et la conformité de la construction par rapport à l’autorisation d’urbanisme accordée. Cette déclaration doit obligatoirement être effectuée une fois que les travaux sont terminés.

Devis descriptif : Ce document mentionne les caractéristiques détaillées d’un ouvrage à construire (mode d’exécution des travaux, matériaux utilisés, description technique des équipements…)

DPE : Le diagnostic de performance énergétique  renseigne sur la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment, en évaluant sa consommation d’énergie et son impact en terme d’émission de gaz à effet de serre. La lecture du DPE est facilitée par deux étiquettes (énergie et climat) à 7 classes de A à G (A correspondant à la meilleure performance, G à la plus mauvaise).

E

Eaux usées – Eaux vanne : Les eaux usées sont les eaux évacuées des cuisines et salles de bains. Les eaux vannes sont les eaux évacuées des WC.

Epers : « éléments pouvant entraîner la responsabilité solidaire ».

F

Fondations :  Elément architecturaux d’un bâtiment qui assure la transmission et la répartition des charges de cet ouvrage dans le sol. Les fondations sont conçues en fonction de la nature des sols. Fondations superficielles sur de bons sols (roche, matériau compact et sec…) et pieux sur les sols de mauvaise qualité (remblais, sols poreux…).

G

Gros oeuvre : Eléments structurants d’une construction tels que les fondations, les murs, les dalles ou encore les toitures.

H

HQE : Abréviation de Haute Qualité Environnementale. Norme française visant à réduire les impacts sur l’environnement des bâtiments lors de leur construction, de leur rénovation et de leur usage.

I

ICC : l’Indice du coût de la construction mesure tous les trois mois l’évolution du prix de construction des bâtiments neufs à usage principal d’habitation en France métropolitaine. Cet indice sert à la révision de certains loyers.

Isolation thermique : désigne l’ensemble des techniques mises en œuvre pour limiter les transferts de chaleur entre un milieu chaud et un milieu froid. Le coefficient K mesure le pouvoir isolant d’une paroi.Les matériaux de base pemettant d’assurer une bonne isolation thermique sont la laine de verre ou de roche, le polystyrène, le béton cellulaire…

J

Jour de souffrance : Ouverture donnant sur une propriété voisine et qui doit rester fermée fixe pour des raisons légales.  La jour de souffrance laisse passer la lumière, mais interdit la vue.

K

L

Lambourde : La lambourde de parquet est une pièce en bois de grande longueur, de quelques centimètres de section, clouée ou vissée par dessus les solives composant le plancher, destinée à recevoir le parquet ou les dalles de plancher en bois aggloméré.

LEP : Liaison Équipotentielle Principale. La LEP relie entre elles et à la terre toutes les canalisations d’alimentation du bâtiment.

Loggia : Balcon couvert et fermé latéralement, ne faisant pas saillie par rapport au plan de la façade.

M

Maison Passive : La qualification passive est utilisée pour caractériser une habitation dont la consommation énergétique au m², est très faible voire nulle, grâce à l’utilisation optimale de l’énergie solaire et des calories issues des apports internes (matériel électrique et habitants).

MO : le maître d’ouvrage est la personne, morale ou physique, publique ou privée, propriétaire ou affectataire d’un patrimoine immobilier.

MOE : Abréviation de « Maitre d’oeuvre », professionnel qui gère la construction d’une maison.

N

Nu : La surface unie d’après laquelle on détermine les diverses saillies d’architecture.

O

Oriel (ou Bow window) : Ouvrage vitré en avancée sur une façade. Dans les constructions moderne, l’oriel comporte généralement 3 pans vitré, offrant ainsi a la pièce une triple exposition.

P

PLU : Le plan local d’urbanisme est un document d’urbanisme qui, à l’échelle d’une commune ou d’un groupement de communes, établit un projet global d’urbanisme et d’aménagement et fixe en conséquence les règles générales d’utilisation du sol sur le territoire considéré. Il est disponible en mairie.

Q

R

RT 2012 : La RT 2012 est la nouvelle réglementation thermique française qui fait suite à la réglementation précédemment en vigueur, la RT 2005. Elle vise à encadrer les émissions des gaz à effet de serre dans le secteur du bâtiment.

S

SHOB : La Surface Hors Oeuvre Brute indique le seuil de surface à partir duquel il est obligatoire de disposer d’un permis de construire. C’est le cas lors de la création de surface hors œuvre supérieure à 20 m2. En dessous, une déclaration préalable suffit. La SHOB des constructions est égale à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau de construction, des surfaces des toitures-terrasses, des balcons ou loggias et des surfaces non closes situées au rez-de-chaussée. La surface occupée par les cloisons ou les escaliers doit également être prise en compte. En revanche, ne rentre pas dans le calcul tout ce qui ne constitue pas de surface de plancher. C’est notamment le cas des parties vides (cages d’ascenseur, rampes d’accès), des terrasses non couvertes de plain-pied avec le rez-de-chaussée, des auvents, des corniches, etc.

SHON : La Surface Hors Oeuvre Nette est égale à la somme des surfaces des planchers de chaque niveau moins tout ce qui n’est pas aménageable (sous-sols et combles non aménageables, toitures-terrasses, balcons, loggias, surfaces non closes du rez-de-chaussée et garages).

SHONRT : La RT2005 prenait en compte comme surface de référence la SHON (Surface Hors Oeuvre Nette). Afin de se rapprocher de la surface chauffée, la RT2012 introduit une nouvelle surface de référence qui est la SHONRT.
La Surface de plancher Hors Oeuvre Nette au sens de la RT d’un bâtiment ou d’une partie de bâtiment à usage d’habitation est égale à la somme des surfaces de plancher de chaque niveau du bâtiment ou d’une partie du bâtiment (SHOB) après déduction : des surfaces de plancher hors œuvre des combles et des sous-sols non aménageables ou non aménagés ; des surfaces de plancher hors œuvre des toitures-terrasses, des balcons, des loggias,des vérandas non chauffées ainsi que des surfaces non closes situées au rez-de-chaussée ou à des niveaux supérieurs ; des surfaces de plancher hors œuvre des bâtiments ou des parties de bâtiment aménagés en vue du stationnement des véhicules ;

T

TDCAUE Taxe départementale pour le financement du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement. Elle est exigible en cas de construction, reconstruction et d’agrandissement de bâtiments de toute nature.

TDENS : Taxe départementale pour les espaces naturels sensibles. Taxe départementale perçue lors des constructions, reconstructions ou agrandissement de bâtiments. Elle est due par les constructeurs après délivrance du permis de construire ou après dépôt de la déclaration préalable, pour les projets d’urbanisme soumis à permis.

Tic : Indice de la nouvelle loi RT 2012, propre au bâtiment, il caractérise sa température intérieure conventionnelle. L’exigence relative au confort d’été est maintenue : le «Tic» du bâtiment considéré doit être inférieur à une valeur de référence «Tic ref»

Travail à façon
: se dit lorsqu’un particulier fournit la matière première à mettre en oeuvre par un ouvrier ou par un artisan travaillant pour lui.

U

V

VEFA : Vente en l’Etat Futur d’Achèvement. Contrat de vente d’un bien à édifier (appelé achat d’un bien sur plan car généralement la construction n’a pas encore démarrée).

W

X

Y

Z

ZPPAUP : Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager instituée autour des monuments historiques et dans les quartiers, sites et espaces à protéger ou à mettre en valeur pour des motifs d’ordre esthétique, historique ou culturel. Le 12 juillet 2010, les ZPPAUP ont été remplacées par les Aires de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine. Les ZPPAUP mises en place avant le 14 juillet 2010 continueront toutefois de produire leurs effets de droit, au plus tard jusqu’au 14 juillet 2015.

Retrouvez aussi d’autres infos en lisant ce petit guide du constructeur afin de vous aider dans toutes les étapes de construction de votre maison.

5 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Un réel plaisir de découvrir tes articles ! Je te souhaite une bonne continuation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s